Ton amie chômeuse a vu Les derniers jours du monde

les-derniers-jours-du-monde-affiche-1

De Arnaud et Jean-Marie Larrieu
(Requête de Sonia, désespérée par la longueur des films de nos jours et qui du coup hésite à s’engager dans une salle obscure)

J’entends déjà les fustigateurs du cinéma français se moquer, pointer les frères Larrieu en se tenant le ventre, dire que décidemment, on ne saura jamais faire de films d’anticipation, ni de films catastrophe, qu’on est des buses en effets spéciaux et la risée du monde entier. Ce à quoi ton amie chômeuse s’empresse de répondre : Les derniers jours du monde n’est pas un film de genre.

Certes, les signes de la fin du monde n’ont rien de terrifiant, on aurait même plutôt tendance à sourire avec le héros qui regarde sans moufter les hommes tomber autour de lui. Certes, on n’aura aucune explication de ce qui provoque l’effondrement de la Terre. Mais n’est-ce pas la preuve que ce n’est pas l’objet du film ? Chez les frères Larrieu,  la fin du monde fournit seulement un contexte, un décorum, à une histoire d’amour tout ce qu’il y a de plus banal.

S’il faut fustiger l’histoire d’amour ou le principe selon lequel on baise dans tous les sens pour oublier qu’on va mourir, là oui, je veux bien. Moi qui aime tant Mathieu Amalric, je commence à en avoir raz-la-touffette de le voir dans des rôles de séducteur malgré lui, je suis fatiguée de compter les femmes qui se jettent dans ses bras sans la plus petite raison valable. Même si comme toutes les autres, je suis séduite par sa diction, par son érudition nonchalante, par ses yeux de chiens fatigués, j’ai quand même envie de dire « et oh, ça va bien comme ça » parce que non, Mathieu Amalric n’est quand même pas Ricardo Scamarcio, et oui, il passe pour un tout petit garçon à côté de l’attirail impressionnant de Sergi Lopez, et non, on ne va pas faire semblant de ne pas avoir remarqué que dans ce film, on voit les bites et les chattes de tout le monde.

Ton amie chômeuse a énormément de mal à formuler un jugement sur ce film. Je dirais avec la précision et l’honnêteté intellectuelle qui me caractérisent que ce n’est pas vraiment nul, mais que ce n’est pas bien non plus. Mais dans tous les cas, c’est trop long, et ça, c’est déjà une information qui sera utile à Sonia.

Lien utile :
Les séances

Bookmark and Share

Mots-clefs : , , ,

3 commentaires sur “Ton amie chômeuse a vu Les derniers jours du monde”

  1. Chris dit :

    Si tu allais voir des films “intello” américain aussi, t’aurais pu voir Amalric en méchant dans le dernier James Bond et le voir sous un nouvel angle !

    Quoiqu’apparemment, tu viens de le voir sous “tous les angles” là… ;-)

  2. Noémie dit :

    Moi je suis toujours amoureuse de lui, et il m’a encore ignorée hier matin rue du faubourg du temple.
    Sauf que cette fois ci j’ai eu l’intelligence de prendre un air blazé. Next time je tente carrément l’air indifférent, dans l’espoir que ça me donne un air de mystère.
    En tout cas je n’ai pas l’intention de voir ce film.

  3. admin dit :

    Noé : je te jure, retranche-toi sur Sergi Lopez. T’y gagnes au change. Je te jure.

Laisser une réponse