Archive pour mai 2010

Ton amie chômeuse a testé I-Tunes movie store

Jeudi 20 mai 2010

itunes

(Requête de Mathieu)

En bonne glandue, ton amie chômeuse a parfois la flemme de se déplacer jusqu’au cinéma. Et comme je suis quelqu’un de très droit, je ne télécharge pas illégalement moi madame, et je ne regarde pas en streaming non plus parce que ça saute sans arrêt et que l’image est pourrie, et il n’est pas question d’aller louer un DVD puisque j’ai la glue, bref, il n’y avait pas de salut pour ton amie tire-au-flanc (hommage à la Cougar).

Mais aujourd’hui, Alléluia, I-Tunes a remédié à la terrible injustice qui frappait les utilisateurs de Mac (la VOD pour Mac, c’est introuvable ou presque) en proposant une section « movies » à son magasin en ligne. Ni une ni deux, ton amie chômeuse a ouvert un compte.

Première remarque un poil anxiogène : I-Tunes Store garde en mémoire le numéro de ma carte bleue ; dorénavant, je n’aurai plus qu’à cliquer sur le film de mon choix, je penserai que c’est gratos et m’en donnerai à cœur joie, et c’est seulement le lendemain que la réalité viendra frapper à ma boîte mail sous la forme d’une facture.

Seconde remarque un peu anxiogène : c’est tout ce qu’il y a ?! Une trentaine de films est proposée, dont 17 énormes daubes absolument honteuses que ton amie chômeuse ne peut pas regarder sans prendre le risque de vouloir mettre fin à ses jours à l’issue de l’expérience (et encore, je n’ai pas compté Mic-macs à tire-larigot ni Very bad trip dans les énormes daubes, par égard pour mon amie N. qui a tout mon respect et qui a qualifié le second de « hilarant », voir ici).

J’ai quand même sélectionné cinq films que ma religion m’autorise à voir.
Aparté : Mon choix s’est porté ce soir-là sur Démineurs, le film de Kathryn Bigelow qui a fait une razzia sur les oscars cette année (contre Avatar). Ce n’est pas le sujet du billet, mais si quelqu’un a une piste pour expliquer ces récompenses, je lui serai très reconnaissante de m’en faire part, parce que là, je suis à sec (Pocahontas toute bleue et en 3D, c’était quand même vachement mieux).
Ami lecteur tiens-toi bien, le film a mis 4 heures à télécharger. Autant te dire que je suis allée me coucher, triste et déçue, (quasiment) prête à décrocher la photo de Steve Jobs au-dessus de mon lit.

Comme ton amie chômeuse est un peu blonde (même complètement, si je veux être honnête), j’avais compris que je n’avais que 24 heures pour regarder le film une fois qu’il était téléchargé. Le lendemain, j’ai donc annulé tout ce que j’avais prévu ce soir-là et me suis précipitée chez moi pour être prête à cliquer avant la terrible échéance.

Sauf que non, en fait. On a 24 heures pour regarder le film une fois qu’on en a commencé la lecture, c’est-à-dire après avoir cliqué sur la petite flèche (je t’explique). Et pour ça, on dispose de 30 jours ; ton amie chômeuse pense à tous ceux à qui elle a dit « j’peux pas, il faut que je rentre chez moi pour regarder Démineurs, j’ai plus que, oh putain, 6 heures devant moi !!! » et se dit, c’est la honte.

De toutes façons, dans quatre films, j’aurai épuisé la filmothèque d’I-Tunes, et je n’aurai plus qu’à retourner au cinéma. C’est quand même plus simple, au final.

Lien utile :

Télécharger I-Tunes