Ton amie chômeuse a testé la Moon Cup

mooncup
(Requête de Marine, il y a un bout de temps déjà…)

Ton amie chômeuse a longtemps hésité avant d’écrire ce billet : était-il bien raisonnable de partager mon intimité jusque dans ces recoins-là ? N’allais-je pas définitivement faire peur à mes lecteurs du sexe mâle ? Moi qui suis une adepte de la Moon Cup depuis un an déjà, j’ai traîné.

Quand soudain, les médias ont commencé à raconter tout un tas de conneries sur cette invention que ton amie chômeuse juge révolutionnaire à tous points de vue. De quoi parle-t-on ? que tu te demandes, ami lecteur. On parle de ce qui afflige une fois par mois toute femme entre 14 et 55 ans, les règles, et des moyens de s’en dépêtrer.

Cette fois c’en est trop, ton amie chômeuse en a ras-la-touffette (hommage à Marina Foïs) de cette omertà idiote sur les règles.

Non, ce n’est pas bleu comme veulent nous le faire croire les publicités télévisées. C’est rouge, parce qu’en fait (attention révélation), c’est du sang.

Non, on n’a pas envie de se balader en pantalon blanc et en faisant des sauts de gazelle au nez des hommes : on a mal au bide, et on est traumatisées par le souvenir de cette fuite qui nous avait collé la honte en 3ème. Je me suis d’ailleurs toujours étonnée que ce genre d’épisode soit à ce point assimilé à un accident nucléaire ; personne n’a envie de se balader en remake de la Reine Margot, c’est entendu, mais si une tache survient, est-ce vraiment un motif de déshonneur absolu ? Bon.

Deuxième chose, ton amie chômeuse aimerait attirer l’attention sur le caractère absolument archaïque des moyens qui sont mis à la disposition des femmes pour se prémunir des catastrophes sus-citées : sans même parler des couches améliorées que l’on appelle serviettes hygiéniques, les tampons ne sont rien d’autres que des morceaux de coton en forme de suppositoire traités avec nombre de produits chimiques aux effets inconnus sur notre intérieur, difficiles à mettre, et qu’on l’on s’échine à enrouler dans du papier toilette avant de balancer le tout à la poubelle - dans le meilleur des cas-.

(Le papier toilette, encore un truc absurde, et dire qu’à une époque il y avait des bidets… Notre société pourtant si hygiéniste préfère “s’essuyer” plutôt que se laver, c’est incompréhensible, passons).

Que l’on n’ait rien inventé de plus ingénieux depuis tout ce temps que les femmes ont leurs règles paraît surréaliste, tu seras d’accord avec moi, ami lecteur.

Et c’est là qu’on devient fou : il se trouve que si, on a inventé quelque chose de beaucoup plus simple et intelligent, ça s’appelle la Moon Cup.

L’objet ressemble à un mini entonnoir à l’envers, une petite coupe en silicone assez moche, mais pas plus qu’un tampon, soyons clairs. Recueillir le sang, vider la coupe à la fin de la journée, la replacer : c’est tellement évident qu’on se demande comment on n’y avait pas pensé plus tôt.

Les avantages sont innombrables (finies les fortunes dépensées en couches culottes, la Moon Cup se conserve 10 ans, finis les déchets qui mettent une vie à se biodégrader, finies les irritations, etc.), et pourtant, pourtant, la façon dont cette invention a été accueillie dans la presse féminine est invraisemblable.

Je passe sur les périphrases rocambolesques pour éviter d’écrire les mots « règles » et « sang », ce qui prouve au passage que les femmes sont loin d’être libérées ou « bien dans leur corps », en dépit de toutes les conneries qu’on nous assène à longueur d’interviews Monica Belluciesques. On a assisté à une véritable levée de boucliers contre ces saloperies d’écolos qui nous forcent à faire des choses absurdes (comme d’admettre que ce qui coule chaque mois, c’est bien du sang et non du Canard lave-vitres) au nom de la préservation de la planète.

Les journalistes étaient offusquées qu’on les accuse de menstrues, bientôt on dira qu’elles font caca, et puis quoi encore ? Une coupe, vous imaginez ? C’est dégoutant, et en plus il faut la vider et la rincer, beurk, c’est tellement plus « ladylike » de balancer son tampon dans les toilettes au risque de boucher la canalisation du café (m’en fous c’est pas chez moi).

Je comprends maintenant qu’on ait mis autant de temps à entendre parler de la Moon Cup : elle a tout simplement soulevé un tabou (et je crains que ce soit loin d’être le dernier).

Triste époque vraiment, hypocrite et percluse de paradoxes.

(Je me suis un peu énervée tiens.)

Site utile :
Le site Moon Cup.

Bookmark and Share

Mots-clefs : , , , , , ,

63 commentaires sur “Ton amie chômeuse a testé la Moon Cup”

  1. Bouclesdor dit :

    a tester, je cours m’en commader une!

  2. Thalina dit :

    Et un petit témoignage tardif et un!!!!!
    Je découvre votre site grâce à une amie, et je tombe sur votre article sur la moon cup. Et là, je ne peux que témoigner très favorablement en sa faveur puisque je l’utilise depuis bientôt 2 ans maintenant. C’est tout simplement génial!!!
    Je fais par contre partie des femmes qui perdent beaucoup les deux premiers jours, et je dois donc la vider au moins 4 fois. Mais c’est tellement simple, une fois le coup pris pour la mise en place et le retrait. Et si je ne suis pas chez moi, une petite bouteille d’eau dans le sac, et le tour est joué dans n’importe quelle toilettes, en faisant juste un peu plus attention pour ne pas la lâcher! Je vous rassure, pas besoin de hautes études pour comprendre. Un ou deux essais et c’est tout bon. Et je confirme aussi que la moon cup permet de définir un autre rapport aux règles, plus naturel.
    Donc, que du bon.

  3. Musa dit :

    Je teste aussi, vous m’avez convaincue!
    Je n’avais jamais entendu parler d’une autre solution que ces fichus tampons ou serviettes qui me créent des allergies, des frottements et autre…
    Et puis là, je viens de voir sur leur site qu’ils en vendent à à peine 20 minutes à pied de chez moi!
    J’y cours… et j’espère … j’aimerai!

  4. christian dit :

    Eh ben! g appris des choses… je croyais que la moon cup c’était le remake de la coupe de l’America la nuit! Je voyais des tas de voiliers superbes illuminés. Mais non, il n’y a pas de vent la nuit en général!
    Moi ça me rajeunit ces histoires! Ma dernière amie avait passé l’âge et c’est bien pratique sur le plan naturel. J’apprend que la ménopause serait 55 ans! remarquez, je viens juste de recommencer ma puberté mais sans les boutons. La contraception quelle galère! Alors la moon cup c’est quoi? (je peux aller demander à ma pharmacienne mais en province, il faut se méfier, la perversité rôde!)
    Ah oui, le sang! On en met partout dans les films, même pour les enfants ou ados! Mais alors question hygiène et obscurantisme ça décoiffe la France. Au fait j’y pense… un jour une amie m’appelle et me dit “j’ai un gros ventre”. Elle avait la cinquantaine… je me dis chic je vais être papa! Eh ben non!
    Bon je retourne à mes études et écrits philosophiques! Bonne année!

  5. Vince dit :

    Chère amie chômeuse, je te rends visite pour la première fois, après la lecture du dernier billet de mon SuperAmi SuperNo, également blogueur associé de Marianne2.

    Eh bien figure-toi que l’ami-lecteur-chômeur-de-sexe-mâle que je suis, non seulement ne s’enfuira pas en prenant ses jambes à son cou à la lecture de ce billet sur vos gadgets intimes, mais qu’il a en plus pour sa part - et je n’en suis pas peu fier, je dois bien le reconnaître - converti plusieurs demoiselles de ses amies (dont ma mie à moi) à la coupe menstruelle, après la lecture que j’en avais faite sur le site decroissance.info, au rayon santé du forum (http://forum.decroissance.info/viewforum.php?f=46 ; utilisez ensuite le moteur de recherche du forum).

    Voilà, c’est tout, fallait juste que la ramène et que je frime. Et puis que je rende justice à mon engeance : non, nous les mâles ne sommes pas tous des machos écœurés par la biologie de la vôtre, d’engeance. Paraîtrait même qu’y en a qui vous aiment… mais je ne m’avancerai pas.

    Sinon, mais c’est honteusement hors sujet -je ne suis qu’un horrible troll velu-, je partage, chère amie chômeuse, sur bien des points ta vision du chômage ; je vous offre, à toi et tes lecteurs/-trices cette phrase à méditer :

    « Je n’aime pas particulièrement le mot “travail”. Les êtres humains sont les seuls animaux qui ont à travailler, je pense que c’est la chose la plus ridicule au monde. Les autres animaux gagnent leur vie en vivant, mais les gens travaillent comme des fous, pensant qu’ils doivent le faire pour rester en vie. (…) Il serait bon d’abandonner cette manière de penser et de mener une vie facile et confortable avec beaucoup de temps libre. (…) Une vie [simple] serait possible aux humains si l’on travaillait pour produire directement le nécessaire quotidien. Dans une telle vie, travailler n’est pas travailler au sens habituel du mot, mais simplement faire ce qui doit être fait. »
    Masanobu Fukuoka, La Révolution d’un seul brin de paille

    Mais alors, c’est vraiment complètement hors sujet ici, mais alors com-plè-te-ment !
    Hop ! je fuis.

  6. christian dit :

    à Vince,

    C’est vrai quoi… la coupe déborde! mais moi non plus j’ai rien contre la biologie… travail…beaucoup à dire. Saint Ex n’aimait pas le travail non créateur. chaque choc est chic, et chèque est mat. Il existerait selon Freud des rapports intimes entre productivité et sexualité, eros et thanatos. Mais j’y pense, qu’en pensent nos douces compagnes qui s’expriment rarement là-dessus? L’amour n’est -il pas un travail comme le disait…R.M Rilke?

  7. Terminé la cup! dit :

    Nana je suis ds ton cas, après 2 ans d’essais inlassables et convaincus. J’ai fini par laisser tomber. Pourquoi? Reprise du boulot il y a 6 mois, très gros flux (eh oui, avec le stérilet au cuivre…), et malgré une bonne maîtrise de l’engin, un engin adapté, en taille, une bonne tonicité de mes organes et tout, eh bien, les fuites au boulot, c’est plus possible, j’en ai ras la casquette. Je la sens très bien déborder, d’un seul coup, à un moment le sang atteint le niveau maximal, et vlan ça fuite, d’un coup d’un seul, je sens le truc arriver à la seconde, je cours aux toilettes (enfin je pouvais le faire tant que je ne travaillais pas, maintenant c’est difficile, j’ai un métier où j’enchaine les rdv), et c’est déjà trop tard, j’ai déjà repeint le fond de ma culotte. Super. Et ça toutes les 2h pendant les 3 jours où ça coule beaucoup. C’est trop, ça a eu raison de ma bonne volonté mais là trop c’est trop, j’ai remis des tampons ce mois-ci, et je peux te dire que j’ai ressenti un vrai luxe, une vraie tranquillité d’esprit, de ne plus être obligée de flipper entre 2 rdv…

  8. Monia dit :

    Merci mon amie chômeuse (même si maintenant, tu as provisoirement un emploi) pour cet article : la mooncup est super, quand j’ai découvert cette merveille, j’en ai tout de suite fait l’acquisition, tellement j’étais emballée.
    Bon en fait il ne me servait à rien, vu que mon stérilet aux hormones bloquait tout écoulement menstruel, sanguin ou canard lave-vitre.
    Heureusement, comme je suis nonne depuis 3 ans, j’ai fini par renoncer à la contraception étant donné le peu de risque de fécondation inhérent à la seule pratique de l’onanisme, et désormais j’ai enfin la joie de remplir ma coupe tous les mois.
    Tchin-tchin,
    et à votre santé !

  9. Comment on f'sais avant ? dit :

    Bonjour,

    Je suis tombé ici par hasard, ma recherche portant sur la façon de se “protéger” en pleine nature (”avoir ses règles en pleine nature” ai-je googuelé avant de tomber sur ton blog amie chômeuse !

    Je viens donc vous le demander à vous, femmes d’expériences et sans tabous, comment feriez vous sur une île ?

    Parce que ma nenette elle a tout sur son île (déserte l’île), un puit, a manger, un abri, une vrai crusoénne, mais le hic c’est comment va t’elle faire pendant sa période de règle ?

    Je pense a un système à la moon cup avec des feuilles séchées et durcis, préparées à l’avance bien entendu.
    Après je ne suis pas vraiment certain de mon coup, et cela doit-être crédible et réalisable (et non elle ne va pas laisser le sang couler sur ses cuisses toute la journée la tite dame, ce ne serai pas très glamour, sur son île il y aussi son mec, tant qu’a faire.

    Merci d’avance de votre aide, si elle viens ;)

    Tout ceci est sérieux, peut-être me lirez vous un jour… le bouquin est encore long…

  10. ve dit :

    Yeah ! J’ai testé aussi, et adopté :) Déjà 3 ans de t****x économisés…

  11. Leleina dit :

    Quel plaisir de voir un sujet sur la mooncup dont je suis personnellement une adepte depuis plus de 2 ans!
    Je tenais également à dire que je suis ravie de découvrir ce site, ayant été au chômage pendant plus d’un an en 2009-2010, j’en avais à l’époque profité pour monter un projet par moi même (reportages vidéos, site internet et guide papier) qui portait sur les éco-modes de vie en France.
    Mon chômage avait d’ailleurs été plus ou moins bien perçu par mes proches, bon à la fin j’ai du re-travailler vu qu’un loyer ne se paye pas tout seul( du coup j’avais remonté dans l’estime de certains alors que je faisait un boulot inintéressant mais passons…).
    Mais voilà je voulais juste partagr ma joie de trouver d’autres personnes capables de voir le chômage d’une façon positive, de ne pas culpabiliser et d’avoir envie d’en faire quelquechose de constructif!
    Bonne continuation à toi mon amie chômeuse( enfin mi-chômeuse on dirait…), vu que je suis de nouveau au chômage je vais bien en profiter pour visiter ce site plus amplement!!

  12. admin dit :

    Welcome Leleina !

  13. office depot coupons and deals dit :

    office depot coupons and deals…

    Ton amie chômeuse a testé la Moon Cup «…

Laisser une réponse