Ton amie chômeuse est devenue végétarienne

fruits-et-legumes

(Requête de personne, et je compte bien comprendre pourquoi j’ai pris cette initiative dans un futur proche)

En matière de pratiques alimentaires, les gens (catégorie aux limites un peu floues, j’en conviens) ne supportent pas la nuance. Si vous dites, « je n ‘aime pas trop manger de la viande », on vous répond « t’es végétarienne ? Non ? Bon alors, passe-moi ton assiette. »

Au final, c’est la petite Rim (une enfant de la classe verte dans le Cantal, cf nouvelles expériences) qui m’a ouvert les yeux en me disant : « T’es quoi, toi, t’es végétarienne ? Moi je suis musulmane. » C’est là que j’ai compris que la nourriture, c’est une religion, et qu’il fallait d’une façon ou d’une autre que j’accepte de rentrer dans les ordres si je voulais qu’on arrête de me servir du gigot. J’ai eu du mal à passer le cap, parce que je savais que je m’exposais au mieux à des remarques faciles (« Mais tu sais, les animaux aussi se mangent entre eux, c’est tout à fait naturel… »), au pire à des moqueries (« Et si le mouton se porte volontaire pour aller à l’abattoir, tu le manges ? »).

Ma décision est d’autant plus compliquée à justifier qu’elle exclut les poissons. Etant donné que je ne mange pas beaucoup de fruits ni de légumes et que je ne suis pas fan des yaourts, si j’arrête de manger du poisson, je vais crever. Donc je ne mange plus d’animaux terrestres (remarque désobligeante type : « Tu sais les poissons aussi, ils ont une âme »), mais je mange encore des animaux à écailles.

Que les choses soient claires : JE SAIS que ma démarche est truffée de contradictions. Elle est le résultat d’une réflexion en cours, d’interrogations qui me regardent, de tout un tas de choses que j’ai du mal à expliquer avec des mots. En tout cas elle me permet de faire un constat : être végétarienne en France, c’est pire que d’être Jack Bauer chez les chinois.

- Au restaurant, le menu se réduit à deux options à base de poisson (si tu ne manges pas de poisson, tu peux rentrer chez toi), et en général, il n’y a plus de lotte. Pas une salade qui ne contienne pas des lardons, des gésiers ou des aiguillettes de poulet. Comme tu ne veux pas non plus décimer la population de thons rouges à toi toute seule, tu te retrouves souvent à ne prendre qu’une entrée en prétendant que tu n’as pas très faim.

- En famille, ta maman a eu la gentillesse de demander à tout le monde de la mettre en veilleuse pour qu’on passe un bon moment malgré tes idées loufoques. Mais ton grand-père (ou ton oncle, selon les cas), ne peut pas s’empêcher de dire que ne pas manger de viande, c’est passer à côté de la vie, que de son temps, on faisait pas sa fiotte comme ça, et qu’il aurait bien aimé t’y voir en temps de guerre.

- Entre amis, Léon (le seul qui est encore inscrit au PS) te demande si tu milites au moins, si tu répands la bonne parole, et quand tu réponds que non, il dit qu’il ne voit vraiment pas à quoi ça sert dans ce cas-là. Et quand Marion te sert le poulet au curry qu’elle a mis tout l’après-midi à cuisiner, il faut vraiment avoir le cœur bien accroché pour dire non.

Evidemment, en Angleterre où les végétariens sont très nombreux, ça aurait été plus simple. Mais non, moi j’ai choisi de faire ça à mon retour à Paris ; quand j’habitais à Londres, j’avais décidé de ne pas boire de bière. Dois-je en venir à la conclusion que je cherche à me mettre en difficulté ? C’est un autre sujet.

Bookmark and Share

Mots-clefs : ,

12 commentaires sur “Ton amie chômeuse est devenue végétarienne”

  1. La letu dit :

    Viens vivre à Montréal, ici c’est quand tu commandes un steak saignant que l’on te regarde de travers !!

  2. Jay See les a vus dit :

    Je confime pour les réactions au Canada!
    Moi qui suis grand amateur de viande bovine bleue, je me suis fait presque engueuler par une serveuse dans un steak house à Toronto en demandant un hamburger le moins cuit possible. La personne qui m’accompagnait m’a expliqué que dans beaucoups d’établissements canadiens on ne servait jamais de la viande saignante aux clients dès fois qu’ils fassent un procès au restaurant en cas de digestion qui finit mal ou de virus vachefoliens…
    Je me suis senti exclu et marginalisé ce jour-là!

  3. Marion dit :

    Tout pareil… Sauf que j’aurais pas réussi à le dire avec tant d’humour !! (PS/ je ne suis pas la Marion qui cuisine du poulet au curry ou bien si peutêtre mais y’a 10 ans)

  4. tomalione dit :

    Fish & Chips

  5. [...] de truites n’allait pas me dégoûter du poisson (sans quoi, je vais crever, comme expliqué ici). Comme les cochons, les poissons changent de bassin à mesure qu’ils grandissent, et comme [...]

  6. Chalala dit :

    Oh je te soutiens 100 % amie chômeuse. L’étant moi-même (chômeuse et végétarienne) j’ai poussé le vice jusqu’à être végétarienne (même pas de poissons) sur une île ou l’on ne mange que du poisson cru et des hamburgers. Je bave devant les neo-zélandais qui ont réussi à faire des restaurants vegans des endroits hips…

  7. admin dit :

    @Chalala : si tu as des recettes, je suis plus que preneuse, je suis en train de devenir un spaghetti…
    (Et je me demande un petit peu où tu habites ? Au Japon ? …)
    Merci pour ton commentaire !

  8. Chalala dit :

    Des recettes? J’en ai des tonnes , me suis même mise aux bento japonais et à l’indien, d’ailleurs commence par la. L’Inde est la mère patrie du végétarisme:), c’est le début de l’ascétisme et des hémorroïdes (ben wi c’est épicé) mais le second empêche peut-être le 1er du coup…
    Pas de soucis pour te filer des recettes, testées et approuvées par mon carnivore d’homme, contact moi par mail si tu le souhaites. Etre végétarien n’empêche pas de cuisiner des plats au vin blanc et au fromage, et la ca prend tout son sens :)
    Je vis à Tahiti, et ici comme en métropole, être végétarien c’est galère, tes seules sorties se limitant à la pizzeria ou aux grands resto des hôtels internationaux si tu as des sous.
    En tout cas ton blog occupe bien mes longues journées au travail et me fait bien rire, alors rien que pour ca merci!

  9. [...] « gluten free ». Ton amie chômeuse n’est encore que ceinture jaune de végétarisme (voir ici) et a trouvé que ce n’était pas sympa de venir crâner sous son nez avec une ceinture [...]

  10. Flo dit :

    super votre site ! ma petite contribution au végétarisme http://video.google.fr/videoplay?docid=4093730216074063220#
    un film que l’on devrait diffuser en masse, il n’y aurait plus grand monde qui mangerait de viande.

  11. admin dit :

    @Flo : merci pour cette contribution. Je ne regarde pas tout de suite parce que je sens que ça va être trash !

  12. [...] fait une règle de ne plus manger mes amies les bêtes. Ça n’a jamais été évident, car les Français sont résolument opposés à ce principe. Mais j’ai tenu le coup pendant presque deux [...]

Laisser une réponse