#Test- Jouer à Cupidon

Requête de Gala, trente ans, très prise par son boulot, n’a pas le temps de chercher l’homme de sa vie.

Ami travailleur, amie travailleuse, quand tu passes le plus clair de ton temps entre les quatre murs d’un open space, et que tu sais d’instinct que l’âme sœur/ l’âme frère ne s’y trouve pas, tu peux :
1- Attendre qu’arrive une nouvelle recrue,
2- Te dire qu’Eric/Erica n’est pas si mal finalement, et qu’il doit bien y avoir une solution à ce problème de pellicules dans les sourcils,
3- Ou comme ma cliente, faire appel à ton amie chômeuse, et lui demander d’aller speed-dater pour elle/lui.

Je ne te cache pas que la requête m’a déroutée et a interrogé mon légendaire sens des valeurs : est-il raisonnable de tester des hommes pour le compte d’une cliente ?

Je lui ai donc proposé un compromis moins engageant physiquement. Ton amie chômeuse dispose d’un compte sur un site de rencontres pour « célibataires exigeants » appelé Attractive World. Le principe est honteux, puisque ce sont les membres qui votent pour ou contre l’admission de nouveaux célibataires dans la communauté, sur des critères de beauté, de richesse et de CSP+.

Qu’allais-je faire dans cette galère, me demanderas-tu. La fondatrice du site étant une copine de copine, la copine en question (la mienne), m’a vendu le truc en disant que ça rendrait vraiment service à sa copine qui avait besoin d’une communauté de « membres fondateurs » pour faire démarrer le machin. J’ai appris plus tard que la copine (la mienne) touchait des thunes de sa copine (la sienne) à chaque fois qu’un pigeon dans mon genre répondait « boooon, d’accoooord » et s’inscrivait. Bref, ton amie chômeuse n’est plus célibataire depuis longtemps, et n’a jamais trouvé le moyen de faire dégager son profil, qui en tant que membre fondateur, est permanent et gratuit pour toute la vie. Autant en faire profiter les autres, me suis-je dit.

Ton amie chômeuse s’est donc transformée en shoppeuse d’hommes pour l’occasion. Comme sur Amazon, elle a entré les critères de sa cliente (grand brun qui aime la lecture), et a fait son tri. Bien sûr, il y a les DarkAngel, les ChouchouetLoulou74, les LduDésir, etc., mais on trouve aussi des hommes qui ont rempli leur profil avec goût et modestie, pour autant qu’on puisse juger du goût sur un site Internet de ce genre. Quelques échanges de mails amusants nous avaient convaincues, ma cliente et moi-même, que 1/ nous avions suffisamment de points communs pour que je puisse me charger de la lourde tâche de la sélection 2/ ça nous faisait bien marrer cette histoire.

J’ai envoyé à ma cliente un fichier contenant huit profils qui, personnellement, ne m’auraient pas déplu si j’avais été polygame. Elle m’a répondu par un mail enthousiaste listant ses trois préférés, que ton amie chômeuse a contacté en toute transparence, en annonçant clairement qui elle était et la façon dont elle commençait à diversifier ses activités de chômeuse.

Ton amie chômeuse aurait adoré pouvoir raconter que sa cliente et TheGreatGatsby convolent grâce à elle, mais non. Je n’ai reçu qu’une réponse sur les trois messages envoyés, et je ne crois pas que l’échange d’anneaux soit à l’ordre du jour, même s’il y a eu échange de mails (mais bien sûr cela ne nous regarde pas). Je lance donc ici un dernier appel pour le compte de ma cliente, une jeune femme qui me ressemble beaucoup et qui est donc parfaitement charmante. J’attends vos candidatures, et si ça marche, j’ouvre une page « Mon amie entremetteuse ». Chiche.

Rejoindre la conversation

9 commentaires

  1. Les hommes sont un peu cons… et peureux !! Un blind date ?? Ouh ça fait peur… Et si elle n’était pas aussi jolie que MAC ? (ouais, un peu de lèche ne fait jamais de mal)…
    Une photo de la dite demoiselle quelque part dans le billet aurait un effet positif sur 90% des garçons !!
    M’enfin, moi je dis ça, je dis rien… C’est pas comme si j’étais célibataire approchant de la trentaine avec qui tu t’entends bien… (putain, qu’est ce que je ferai pas pour faire fonctionner ce site ! 😉 )

  2. Chris mon chat, j’y ai bien pensé, évidemment, mais le critère c’était « aimant la lecture »… Et toi, ben, c’est plutôt le cinéma ton truc quand même.
    Je laisse Gala décider si elle veut rassurer ces pauvres mâles en envoyant une photo, moi je ne le ferais pas, étant entendu que nous sommes à la recherche d’un homme, un vrai, muni d’un peu d’audace si possible.
    Et Gala : si le cinéma, ça te convient aussi comme passion, Chris est effectivement un bon candidat (éprouvé depuis plus de 15 ans, pas encore trouvé ce qui pourrait en faire un pervers polymorphe en dormance…).

  3. J’aime le cinéma aussi. S’il sait lire les sous-titres on peut presque considérer ça comme de la lecture non?
    Pour photo demander à mon amie chomeuse qui transmettra!

  4. Ah merci ! Voila un peu d’ouverture !
    @MAC : je te trouve bien « raciste »… il aime le ciné, pas la lecture… s’il n’y avait pas autant de film à voir, j’aurai plus de temps pour la lecture !
    @Gala : en effet, les sous-titres (et ce blog) constituent ma lecture quotidienne 😉
    Bizouxxx à toutes les deux !

  5. Pour une amie en mal d’amour, nous avions organisé une soirée Meetic avec écran d’ordi rétroprojeté en grand. Et nous nous sommes mis à 6 autour d’une pizza et d’une bière à la recherche de l’âme soeur. On a fini par trouver le profil idéal avec rancard le lendemain soir dans un bar… On était même convaincu qu’il pourrait sans problème rentrer dans notre bande de potes… Et notre copine était toute joyeuse pour aller à son RDV.
    Bon, la mayonnaise n’a pas pris, mais on a passé une excellente soirée! (ça change du UNO!). Je recommande donc la soirée Meetic, même avec un faux-vrai profil. C’est cruel pour ceux qui cherchent vraiment, mais c’est ça qui est bon…

  6. @Chris : raciste… Même avec des guillemets : ça va pas non ? Tu peux toujours te gratter pour que je te transferts la photo de Gala, toi…
    @JaySee : j’aurais tellement aimé que tu termines par « et maintenant ils sont ensemble, et le mec est devenu mon meilleur pote ».
    La leçon que je tire de ma propre période de célibat : le sexe, c’est très facile, mais l’entente, c’est très rare. Personnellement, j’ai appliqué une technique que d’aucuns appelleront « de la catin », c’est à dire que j’ai donné leur chance à tous ceux que je croisais (ou presque). Au final, j’ai conservé de cette année frénétique de très bons amis, de bons souvenirs, un palmarès marrant à raconter à mes petits-enfants, et un mec en or au bout du chemin (et recruté exactement sur le même principe).
    Je signale au passage l’arrivée sur la blogosphère d’une équipe de célibataires kamikazes qui testent les lieux de drague (et les techniques) que vous leur soumettrez : http://testeurs-de-dragues.blogspot.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *